Chang Ling

Chang Ling est né à Hualien à Taïwan en 1975. Il vit et travaille à Taïwan. L’artiste présente « Expressionnisme Alive ».

Sous les ciels nocturnes du désir, le Taïwanais Chang Ling a peint l’érotisme en rose dans une série “Pork belly, 2007” où il attribuait cette couleur au cochon (alors qu’en Asie cet animal est noir), ainsi qu’aux danseurs dénudés masqués de groins, de l’insolite tribu des “Pignose”...
Dans ses œuvres récentes (série des “Untitled, 2015), toujours marqués par des silhouettes énig- matiques, se dessine une structure linéaire organique sur un fond charbonneux, lestée en contre-bas d’une mini-apparition christique inattendue, à moins qu’il n’agisse d’un Père Noël égaré avec sa hotte. Et si l’on remonte au sommet de la composition, deux orbites fixes circonscrites dans un carré aux coloris ardents et délavés, nous dévisagent intensément, en nous laissant sur un sentiment d’étrangeté. Mais qui sont ces personnages venus d’ailleurs, peut-être des revenants ? « Après avoir passé le pont », écrit Aragon, « nous fûmes accueillis par des fantômes ». Également proches des carnavals acides de James Ensor, l’œuvre de Chang Ling oscille bien entre expressionnisme et fantastique. 

- Gérard XURIGUERA