Mori Keita

Mori Keita est né à Hokkaido au Japon en 1981. Il vit et travaille à Paris.

Keita Mori crée ses dessins avec des fils tendus de coton et un pistolet à colle. Cette technique particulière de « tisser le dessin » qu’il développe depuis 2011 construit des paysages imaginaires, des structures multidimensionnelles, parfois avec de points vides. Sur le papier ou sur le mur, la geste de l’artiste figure des œuvres différemment en fonction de la dimension et de la forme de support. Les lignes tirées par le fil sont sans nuances, uniformes mais l’accumulation et l’enchevêtrement des fils composent un univers ou un monde dans lesquels les « bugs » – des fissures, des imperfections qui sont aussi imprévisibles qu’incontrôlable – apparaissent.  Et c’est l’esprit des spectateurs qui reconstruit l’espace au gré de leur imaginations.

Installé dans la capitale mondiale de la haute couture, Keita Mori produit un art à la fois nippon et parisien, et dessine comme on surfile un bâti de patron, mais en remplaçant l’aiguille par un pistolet à colle. Il est cependant difficile d’avoir une image globale de l’œuvre de Keita Mori, dans la mesure où il travaille « in situ », sur le lieu-même de son projet. Ce que l’on sait est ce qu’on a pu en voir au cours de précédentes réalisations, articulées sur des supports pariétaux divers. Son mode d’intervention se concentre sur ses grands dessins architecturaux tissés de lignes discontinues, constitués de fils très fins, collés avec un pistolet conçu à cet effet. Là réside la singularité de cette écriture éclatée, rendue par séquences à claire-voie, où la réalité éparpillée avec une grande économie de moyens, est sans cesse à reformuler.