Wang Keping

Wang Keping est un sculpteur contemporain chinois, né à Pékin en 1949, issu de la génération des années 80 et l’un des fondateurs principaux du groupe «les Etoiles», premier mouvement artistique d’avant-garde en Chine. Ignorant le soucis du détail, ni figurative, ni totalement abstraite, ses œuvres sont d’une puissance frappante.

Il y a bien des années que je connais Wang Keping. Égale à lui-même, il n’a pas changé. Toujours taiseux, réfléchi, un brin distant, tantôt énigmatique, tantôt le visage nimbé d’un sourire bienveillant, solide et massif à l’égal de ses sculptures, il apparaît carré et rassurant. Comme son compatriote WeiWei, c’est un dissident de la première heure, fixé à Paris en 1984. Mais il n’oublie pas les tables de la philosophie chinoise, qui soustendent ses figures aux textures lisses ou scarifiées, lourdes et stylisées, et frémissantes de vie, flanquées d’un orifice en guise de bouche. Mettant son expérience manuelle au service du bois, déjà une sculpture en soi, il taille dans la masse des faciès étranges à grands coups de gouge, des personnages aux excroissances mammaires surmontées de chapeaux cloches, des couples, des maternités, des silhouettes féminines ramassées ou des torses mal équarris, balayés par un souffle primitif. Toute une humanité puissante et incarnée fonde les assises de cette œuvre sobre et méditée.

- Gérard Xuriguera